les IDEL attendent la Vague Coronavirus

Tournée COVID pour les infirmiers libéraux et de centres de soins : comment s'organiser? Fiches à télécharger et conseils pratiques.

Doit-on s’attendre à une Vague Coronavirus à domicile pour les infirmiers libéraux?

Notre premier ministre l’a annoncé, les prochains jours la situation va empirer. Alors que va-t-il se passer pour les soins à domicile ?

Que ce soit en Italie, en Espagne, à Paris ou en Alsace, le même schéma se profile avec en première ligne un encombrement des services de réanimation, et en deuxième ligne, un encombrement des services hospitaliers, puis en troisième ligne les retours à domicile anticipés pour libérer des lits. Nous voilà donc en 3 ème ligne : on attend la vague.

1ere phase :

On remarque dores et déjà que les hôpitaux anticipent les sorties de patients possibles, les HAD vous contactent peut être, certains patients non Covid sortent prématurément pour anticiper l’encombrement hospitalier.

2eme phase :

Si la situation se poursuit comme dans les autres pays, les hôpitaux risquent d’être saturés de patients atteints de COVID-19, et renverront les patients plus ou moins stabilisés à domicile avec une surveillance ciblée et des soins spécifiques : oxygénothérapie, perfusions d’antibiotiques, hydratation…

Ces patients sont bien entendu encore atteints par le virus et potentiellement contaminants pour leur entourage. Et c’est vous qui les prenez en charge.

 

Organisation et solidarité

De cette situation inédite, les comportements évoluent, du pire au meilleur : Choisissons de garder le meilleur pour faire évoluer nos pratiques.

La solidarité et l’entraide sont de mise, communiquez, créez des groupes whatsapp, messenger… entre IDEL de votre localité pour résoudre les problèmes et les questions qui arrivent au jour le jour, tout ça prend un peu de temps, mais comme le dit l’adage « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » Restez unis face à cet ennemi inédit, dangereux, sournois et invisible.

Partout les cabinets font face courageusement en alliant leur forces de travail et leur matériel. L’organisation est primordiale.

Ci dessous le texte officiel que vous trouverez en 48 pages à télécharger en bas de l’article. Je me suis permise de faire quelques commentaires après analyse d’expériences pratiques sur le terrain, sans prétendre avoir les solutions parfaites, je ne suis pas infirmière hygiéniste, ni virologue!

  • Le matériel :

Répertoriez le matériel disponible :

Gants, masques (dotation de 18 masques par semaine/IDEL), lunettes de protection ou visières (demande de visières gratuite sur visieresolidaire@gmail.com), surblouses, voire combinaisons de celles utilisée par les peintres, les inséminateurs, les vétérinaires, à laisser chez chaque patient , surchaussures voire chaussures dédiées aux maisons contaminées , housses plastiques pour la voiture ( les garagistes en mettent à disposition),gels hydroalcooliques, désinfectants surface ou javel diluée à 0,5%. Certaines pharmacies distribuent des kits Covid sur présentation d’une ordonnance de soins spécifiques COVID.

tuto de dilution sachant qu’on prend en compte le pourcentage d’hypochlorite de sodium (par ex pour les berlingots Lacroix javel à 5% la dilution est d’une dose de javel pour 9 doses d’eau)

Vous n’aurez sans doute pas tout le matériel dans l’intégralité, mais en présence de patient Covid, les précautions maximales que vous pourrez mettre en oeuvre selon les cas, seront les bienvenues.

  • Les visites à domicile

Pour limiter le risque de contamination des patients vus au domicile lors d’une tournée, il doit être mis en place des tournées spécifiques COVID-19 :

  • soit en dédiant une partie de la journée aux patients COVID-19
  • soit en dédiant un professionnel aux patients COVID-19

La fréquence de la visite à domicile par l’IDE dépendra de l’état de santé du patient et sera déterminée en concertation entre le médecin prescripteur et l’IDE effecteur.

Possibilité pour les infirmiers libéraux d’exercer en parallèle de leurs remplaçants pendant la durée de l’épidémie en dérogation du code de santé publique et de la convention nationale des infirmiers.

Lors de la prise de RDV , collectez un maximum d’informations pour limiter le temps de contact, remplissez le questionnaire par téléphone. fiche de surveillance COVID-19

  • Protection des soignants et mesures d’hygiène 

Pour éviter la contamination des soignants et des patients vus les uns après les autres lors de la tournée de l’IDE à domicile, des règles d’hygiène sont à respecter. L’infirmier arrive chez le patient avec sa mallette qui contient le tensiomètre et le saturomètre. Il réalise l’hygiène des mains par friction hydro-alcoolique et met un masque chirurgical.

Le mieux est sans doute de rentrer uniquement les appareils sans la malette, moins on en a, moins on a de matériel à décontaminer .

Appelez le patient 10 minutes avant votre arrivée afin qu’il aère la pièce, qu’il mette son masque et se lave les mains.

Le patient COVID doit porter systématiquement un masque chirurgical en cas de contact avec un professionnel de santé. S’il n’en a pas, l’infirmier lui en faire mettre un.

C’est important pour VOUS protéger, laissez un masque chirurgical au patient , il peut le garder 3 à 4h sur votre temps de passage qui sera équivalent à plusieurs jours , apprenez lui à l’enlever en décrochant par l’oreille, et à le conserver dans un endroit à l’abri des contaminations.

Après usage, tensiomètre et saturomètre sont à décontaminer avec un détergent désinfectant virucide ou avec de l’eau de javel 0,5% avant de les ranger dans la mallette qui sera décontaminée également. Les surfaces étant contaminées, il est nécessaire que les appareils utilisés ne soient pas déposés sur des surfaces comme une table ou un lit.

Consacrez un endroit dans votre coffre de voiture avec un linge propre ou un champs pour la décontamination et laissez sécher. Le mieux est d’avoir 2 tensiomètres et 2 saturomètres pour respecter le temps de pose et de séchage. 

Les déchets à risque de contamination du patient (mouchoirs, gants, masques) sont à stocker chez le patient et à éliminer au terme de la période de confinement dans le circuit classique des ordures de ménagères en double ensachement. Les DASRI doivent suivre la filière habituelle d’élimination.

S’il est nécessaire de remplir un dossier papier, le stylo est celui de l’infirmière qui se trouve dans la mallette et est décontaminé au même titre que les appareils utilisés. C’est le moment de sortir votre stock, et de laisser un stylo chez chaque patient.

Après chaque visite et avant d’entrer dans le véhicule, une hygiène des mains par friction hydroalcoolique doit être réalisée. A la fin de la tournée, il convient de décontaminer le volant et tous les accessoires dans le véhicule qui ont été touchés avec un détergent désinfectant virucide ou avec de l’eau de javel 0,5%.

Il faudrait favoriser l’utilisation de l’oreillette pour éviter de toucher l’écran du téléphone pour décrocher lors d’un appel. Le téléphone doit être décontaminé avec un détergeant désinfectant virucide ou avec de l’eau de javel 0,5% à chaque fois que l’écran est touché.

Vous pouvez entourer votre téléphone désinfecté d’un film alimentaire, que vous changerez entre chaque patient, la fonction tactile reste fonctionnelle, la photo également!

Les fiches de surveillances sont à laisser chez le patient, personnellement je fais une photo chaque jour et j’en remplis une identique chez moi. Si vous avez bonne mémoire, notez mentalement les données et retranscrivez les. A l’issu des soins, la fiche de surveillance patient est laissée sur place.

En retour chez vous, déshabillez vous dans le garage, le jardin ou le pallier (l’effeuillage n’aura plus de secret pour vous) et douchez vous avec lavage des cheveux. Désinfectez tout ce que vous avez touché, voiture, poignées…avant de rentrer chez vous.

Buvez souvent pour nettoyer la gorge, et éventuellement faire des lavages de sinus (avec Rhino Horn Lavage Nasal par exemple) surtout pas par spray nasal pour ne pas envoyer le virus dans les poumons. Un bon mouchage après la douche suffit largement.

  • La surveillance spécifique

Cas relevant d’une prise en charge d’un patient Covid-19 par un IDE à domicile La prise en charge des patients Covid-19 peut nécessiter un suivi à domicile par des infirmiers libéraux ou des infirmiers exerçant en centres de santé (IDE) dans le cas de patients présentant des symptômes d’infection à Covid-19, relativement autonomes mais ne pouvant assumer une autosurveillance.

Cette prise en charge spécialisée doit être prescrite, par tout moyen y compris messagerie, par le médecin qui assure le suivi d’un patient Covid-19.

La prescription comporte les précisions suivantes à destination des IDE : la fréquence de suivi, les signes d’alerte à rechercher, les modalités de suivi (suivi au domicile en présentiel ou en télésoin, le cas échéant suivi en téléconsultation en lien avec le médecin).

Pour rappel, en phase épidémique stade 3, les patients Covid-19 qui pourront être suivis par les IDE à domicile sont :

  • Patient ayant été hospitalisé car ayant présenté une forme symptomatique avec signes de gravité et dont les critères cliniques d’évolution permettent un retour au domicile ;
  • Patient ayant été vu par un médecin de ville car ayant présenté une forme symptomatique sans signes de gravité nécessitant un repos et une surveillance de quelques critères cliniques au domicile par un tiers en complément du suivi médical.

Dans la mesure du possible, nous vous conseillons de ne pas pratiquer d’aide à la toilette pour les nouveaux patients COVID-19 habituellement autonomes afin de limiter les contacts et les risques de contaminations. La fatigue transitoire liée au virus n’est pas un critère de perte d’autonomie, stimuler ces patients à faire le maximum. Evidemment c’est au cas par cas, si une aide ponctuelle est nécessaire, masque ffp2, surblouse et lunettes de protection sont OBLIGATOIRES pour vous protéger.

Notre mission ne se limite pas aux soins mais comprend l’éducation des patients et de leur entourage. dans ce cadre, n’hésitez pas à demander aux aidants de décontaminer régulièrement les poignées de porte et les parties communes, de changer souvent les draps et les habits, d’aérer notamment avant votre arrivée, de se laver les mains, de ne pas passer l’aspirateur qui vaporise tranquillement le virus dans l’air mais préférer la lavette à la javel, de séparer les affaires de toilettes….

Faites ouvrir les portes par les personnes sur place et réservez un emplacement spécifique pour votre matériel de soins. (fiche de surveillance, ordonnance, matériel de perfusion…)

En cas d’oxygénothérapie par masque ou d’aérosol, arrêter l’oxygène ou le nébuliseur avant la pose et avant le retrait du patient pour éviter l’aérosolisation du virus.

 

Téléchargez : fiche de surveillance COVID-19

  • Les centres de 1er recours

Dans ce contexte d’épidémie de nombreuses initiatives se montent, comme les centres de dépistage. Vous pouvez y travailler en collaboration avec des médecins, les centres doivent être validés par l’ARS de votre région. Vos consultations peuvent être acté TLL 12€. Pour les modalités, voir le document de l’ARS Grand-Est qui peut se généraliser dans toute la France

Télécharger : Recommandations Centres de consultation COVID

  • Les cotations spécifiques COVID-19

Nous avons de nouvelles cotations temporaires, après l’arrivée massive des nouveautés de l’avenant 6 en ce début d’année, comment s’en sortir ?

Nous vous avons fait un tuto récapitulatif que vous pouvez télécharger ci-joint où vous retrouverez l’AMI 3,2, l’AMI 5,8 , l’AMI 4,2 et leurs règles d’application particulières à la situation.

Téléchargez :

 

Comme vous, nous attendons la vague, nous sommes sur le terrain pour épauler nos collègues IDEL avec une tournée exclusive COVID-19. Nous en apprenons tous les jours sur le sujet et feront évoluer l’article en fonction de nos expériences.

ou plutôt Check de coude à tous, portez vous bien!

Brigitte et Géraldine

Et tous les formateurs ENZYM

 

Et en prime mon coffre organisé en SAS de décontamination histoire de ne pas en mettre de partout, on fait au mieux , même si c’est pas parfait!

Merci à Infimax de nous avoir gracieusement prêté logiciel et lecteur Sesam Vitale le temps de l’épidémie , nous avons pu monter une tournée Covid indépendante pour une meilleure fluidité des prises en charge 😉

Téléchargez : source complète: fiche professionnels de santé prise en charge en ville par les médecins de ville des patients symptomatiques en phase épidémique de COVID-19 version du 20 mars 2020

Téléchargez : Arbre décisionnel de prise en charge des patients COVID-19 en ville

Enzym© Site oxygéné par Globule Rouge

Menus de configuration dans le panneau d'administration