LA CHALEUR EST ARRIVÉE BIEN AVANT L’ÉTÉ ET S’INSTALLE DANS TOUT LE PAYS, C’EST PLUTÔT UNE BONNE NOUVELLE NON ? À MESURE QUE LES TEMPÉRATURES AUGMENTENT LES TENUES SE FONT PLUS LÉGÈRES, LES JUPES ET LES PANTALONS RACCOURCISSENT, LES TONGS ET SANDALETTES SONT DE SORTIE…MAIS PAS POUR TOUT LE MONDE ! HÉLAS POUR BEAUCOUP, LES GROSSES CHALEURS ANNONCENT L’ARRIVÉE DES CHAUSSETTES ET BAS, EN RAISON DE DIFFICULTÉS VEINEUSES. NOTRE ABCD’AIRE VA PEUT-ÊTRE BRISER UN MYTHE MAIS OUI, LES INFIRMIER(E)S ET LES CHAUSSETTES DE CONTENTIONS FORMENT SOUVENT UN DUO TRÈS ÉTROIT AU QUOTIDIEN - COMME POUR DE NOMBREUSES PROFESSIONS NÉCESSITANT DE RESTER DEBOUT DURANT DE NOMBREUSES HEURES D’AILLEURS – (LES COIFFEUSES NE SONT PAS MIEUX LOTIES) ! MAIS QUEL DISPOSITIF CHOISIR?

compression contention

COMPRESSION OU CONTENTION ? LÀ EST LA QUESTION…

Petit rappel utile, car souvent confondus dans le langage courant. Dans les deux cas nous avons affaire à un trouble de la circulation veineuse mais il existe de réelles différences. Leurs utilisations peuvent être complémentaires parfois.

DANS QUEL CAS UTILISER L’UNE OU L’AUTRE DE CES SOLUTIONS :

Les maladies veineuses des membres inférieurs touchent 1 femme sur 2 et 1 homme sur 4. Qu’ils soient liés à l’âge, à l’hérédité, à une grossesse ou encore à une activité professionnelle sollicitant quotidiennement les jambes, les problèmes veineux sont variés et complexes.  Il n’est pas rare de confondre et d’hésiter entre compression et contention veineuse pour soulager les jambes. Voici comment s’y retrouver plus facilement :

  • La compression veineuse : On parle de compression lorsque le dispositif est élastique, ou à allongement long. Il "comprime" la jambe avec une pression modérée permamente, on l'enlève la nuit. La compression veineuse est indiquée en cas d'insuffisance veineuse superficielle, dans le traitement des varices, en post chirurugie des varices et en cas d'oedeme des membres inférieurs.
  • La contention veineuse : On parle de contention veineuse lorsque le dispositif utilisé est peu élastique, ou à allongement court. Dans ce cas il "contient", la pression est plus important en activité, il peut donc se garder jour et nuit. La contention veineuse est indiquée en cas d'insuffisance veineuse profonde. 

Dans le langage professionnel on parle de "compression" pour éviter l'amalgame avec la contention psychiatrique.

Il existe d'autres systèmes permettant de prendre en charge les pathologies vasculaires des membres inférieurs:

  • La contention multicouche : lorsque plusieurs types de bandes ou de bas sont superposés sur la jambe.

  • Les bandes anti-oedemes : Lorsque il existe à la fois une insuffisance veineuse provocant des OMI, associée à une problème artériel, la pose de contention élastique n'est pas toujours possible. Sur prescription médicale on peut décider la pose de bandes anti-oedemes, complètement inélastiques, afin de réduire l'oedeme et libérer les artères.

L’EFFET COMPRESSION ET CONTENTION, LA DIFFÉRENCE EN QUELQUES MOTS

  • La compression permet, via une chaussette ou un bas, de soulager les jambes lourdes en exerçant une pression continue. Cela évite empêche les veines de se dilater et facilite ainsi le retour veineux vers le cœur. Elle agit principalement sur le système veineux superficiel.
  • La contention agit au contraire de façon intermittente et en réaction à une contraction musculaire (la marche par exemple). Elle agit principalement sur le système veineux profond. La pression est quasi nulle au repos. Il est important d’avoir des bas, collants ou chaussettes sur-mesure.

LES MESURES DE DIAMÈTRES SE PRENNENT :

  • au-dessus de la cheville
  • au niveau le plus gros du mollet
  • 3 doigts au-dessus du creux poplité
  • sans oublier la longueur de la jambe si vous ne voulez pas vous retrouver avec 20 cm de bas pendouillants sur les cuisses.

LA CLASSE DES BAS EST EN RÉALITÉ LA PRESSION AU NIVEAU DES CHEVILLES, ET SE DÉCLINE EN 4 CLASSES :

Classe I : 10 à 15 mmHg symptômes sans signes cliniques

Classe II : 15 à 20 mmHg insuffisance veineuse chronique modérée

Classe III : 20 à 36 mmHg Insuffisance chronique profonde

Classe IV : plus de 36 mmHg ulcère cicatrisé ou non

DANS UNE SITUATION NORMALE, LA PRESSION AU NIVEAU DE LA CHEVILLE EST DE :

P veineuse allongé = 10mmHg

P veineuse assis = 50mmHg

P veineuse debout = 100mmHg

Chaque patient a droit à entre 5 à 8 paires de contention (bas ou bandes) par an. La prescription et le suivi par un médecin est indispensable. L’infirmier Libéral peut renouveler l’ordonnance pour les bas ou chaussettes mais en cas de changement de classe, ou en cas de prescription de bandes, une nouvelle prescription médicale doit être réalisée.

Êtes-vous parés, totalement parés pour détecter les insuffisances veineuses de vos patients, mesurer, ou encore les conseiller?

En savoir + : La formation Plaies et cicatrisation d’Enzym aborde systématiquement le sujet de la contention et compression veineuse ainsi que la prise de mesure. Besoin d’un rappel?

image description

Besoin de plus d’informations ?