A comme Arrêt cardiaque

En France, plus de 150 personnes meurent chaque jour d’un infarctus. En poussant la porte de chez nos patients, nous ne savons jamais ce que nous allons trouver réellement. Qu’il s’agissent de nouveaux patients ou d’habituels, nous ne sommes pas à l’abris d’arriver en plein cœur d’une scène d’urgence, d’un arrêt cardiaque et là, … tous les regards se posent sur vous. Souvent il s’agit de patients connus pour des soucis cardiaques ou des facteurs à risque cardio-vasculaire. Parfois il s’agit aussi d’un membre de la famille, une personne présente et que vous ne connaissez pas. Vous n’avez que quelques secondes pour prendre les bonnes décisions et agir.

Serez-vous l’ IDEL de providence ou l’ IDEL dépassé et en panique  face à un arrêt cardiaque ?

Face à chaque situation d’urgence, il est indispensable de garder son sang-froid et d’agir avec méthode selon un protocole bien précis. Notre formation d’infirmier libéral nous permet d’avoir des notions en premiers secours mais à cet instant précis, plus que de notions, il s’agit de posséder de réelles capacités à prendre en main la situation, à prendre des décisions et à entreprendre la réanimation du patient.

Ce n’est pas rien si la formation aux premiers secours exige un rappel tous les 4 ans. Sauver des vies demande de la précision, de la méthodologie et des réflexes. En tant qu’IDEL on vous demandera de faire un rapport détaillé de toutes vos actions. L’arrêt cardiaque nécessite

Reconnaître un arrêt cardiaque :

  1. La victime a perdu connaissance (chute possible) et ne réagit pas quand on lui parle et la stimule

  2. La victime ne respire pas ou elle respire trop faiblement (trop lent, bruyant et inefficace)

 

Très peu de temps pour agir

L’arrêt cardiaque est une situation d’extrême urgence qui met directement en jeu la vie du patient. Vous avez 3 à 6 minutes pour agir, pas plus. Masser, donner l’alerte, protéger, défibriller, … par quoi commencer et comment s’y prendre ? Ce sont des questions à se poser avant et à temps pourrait-on même préciser.

 

Compétences réanimations et premiers secours 

Notre fonction d’IDEL nous place en première ligne et exige de nous les bons réflexes et les bons gestes en attendant l’arrivée des secours médicaux. Où en êtes-vous vraiment ?

 

3 astuces pour gagner en efficacité face à un arrêt cardiaque :

Face à l’urgence, pas de place à l’hésitation et à l’approximatif. Voici 3 outils indispensables pour être au top de vos compétences fac à un arrêt cardiaque.

 

1. Faites le test en ligne

Savez-vous sauver des vies ?  Savez-vous vraiment faire un massage cardiaque ou encore utiliser un défibrillateur ? Faites le test en ligne de vos connaissances, grâce à un test en ligne gratuit: je fais le test

 

2. Formez-vous avec un infirmier pompier

Enzym vous propose de consacrer 2 jours à l’actualisation de vos connaissances et à la mise en pratique des soins premiers secours. Ne laissez pas les situations d’arrêt cardiaque (et autres urgences de vos patients) entre les mains du hasard mais, au contraire, cultivez les compétences qui sauvent des vies. Vous n’êtes pas sans ignorer que vos aptitudes premiers secours sont à actualiser tous les 4 ans, il ne faudrait pas qu’on vienne à vous le reprocher un jour.   Je consulte les prochaine de formation ” L’ infirmier libéral face à l’urgence

 

3. Ayez  l’ appli qui sauve en poche

En attendant votre formation avec Enzym, nous vous conseillons de télécharger l’application Staying alive sur votre smartphone. Vous y trouverez des conseils, la géolocalisation des défibrillateurs autour de vous  et toute une communauté de sauveteur. Je télécharge l’application.

 

Formez-vous, mettez vos connaissances à jour et appréhendez les surprises du quotidien avec plus de sérénité. Des vies en dépendent, votre professionnalisme et votre réputation également !

 

Enzym© Site oxygéné par Globule Rouge

Menus de configuration dans le panneau d'administration